Yvanoph Karim Modérateur ABC du Web Karim Yvanoph WebMaster 3Alannet webmaster@abc-du-web.com BP 116 7080 Menzel JEMIL Gouvernorat de BIZERTE Tunisie Yvanoph www.abc-du-web.com 0021625332209
Retour à l'Accueil du Mode d'Emploi du Forum XWebDesignor ?
   Accueil   Aide Rechercher Tags Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [Monde] "American Sniper" ou SUPERBE métier de "PUTE" ? ! ? ! ? !  (Lu 2882 fois)
yvanoph
Administrator
Hero Member
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 818


Le PIRE des défauts, ne pas RECONNAÎTRE une erreur


Voir le profil WWW
« le: Ven. 13 Février 2015 à 02:52:45 »

Le Titre pourra en choquer certainement plus d'un certes, mais l'objet par lui même, "American Sniper", en est déjà suffisamment intrinsèquement choquant non ?


Les derniers exemples récents publiquement connus en sont ceux qui ont eu lieu en Ukraine afin de déclencher hypocritement une fausse guerre que seul un Peuple subit par une réalité mortelle loin d'être fausse quant à elle, ou précédemment les FAUSSES révolutions du soit disant "Printemps Arabe" début 2011, meurtres perpétrés par des tireurs identifiés, ressortissants Belges pour ceux dénombrés en Tunisie, sous mandat de la CIA, aux ordres d'OBAMA, lui même aux ordres de financiers tout autant véreux que sans scrupules ?


Ce métier a de tous temps existé, aussi loin que nous puissions remonter le temps de l'homme en lui même de fait ? Il n'y a pas si loin, les archers excellent tireurs à l'arc étaient donc déjà des tireurs d'élite, des "snipers", tout comme ceux Allemands ou combattants l'Allemagne muni de fusils avec lunette de visée et ne manquant quasiment jamais leur coup ?

Et devant ce métier, déjà mis en scène par deux films en noir et blanc relatant des faits réels et précis issus de la "dernière" Guerre Mondiale, j'ai toujours ressenti trois impressions, aussi vives l'une que l'autre, impossibles à départager, l'une ne valant pas moins ou ne surclassant pas plus aucune des deux autres, admiration, dégoût, service rendu, très probablement avec une certaine rancœur pour cette dernière ?


Admiration, assurément ? Il ne saurait en être autrement, devant la prouesse d'être capable de mettre à quelques millimètres près une flèche, une balle maintenant, dans une cible mouvante définie, ce de nos jours à des distances fantastiques et en tenant compte de l'inflexion de la trajectoire, de la déviation des vents et obstacles plus ou moins proches et combien d'autres facteur comme chaleur etc. capables de dévier la course ?
Admirable prouesse technique, autant de doigté que de calcul sinon pour le moins d'instinct et qui n'est absolument pas à portée du premier venue, impliquant aussi au préalable un très long et fort studieux entraînement pour que l'arme utilisée devienne un prolongement comme naturel d'un doigt pointant un lieu ?
Seul un sot, un niais, ou intellectuellement incapable pourrait seulement penser le contraire...


Dégoût, assurément tout autant ? Quoi de plus abominable que de savoir, par le simple pli d'un doigt, que dans les infimes parties de secondes à venir une vie va s'arrêter, fauchée dans l'instant, certes normalement quasiment sans douleur, mais surtout sans avoir eu le temps de faire ses adieux à ses proches, aux êtres chers, sans s'être pour le moins préparé à partir ? Car impossible de la prévenir, LA personne visée, quelle charge morale, quel éternel regret à supporter jusqu'à son propre départ ?
Alors dégoût, oui, certainement, et seul un boucher, pas dans le sens noble du terme s'entend, un bourreau, un robot pourrait ressentir le contraire ? Encore que, beaucoup de bourreaux soient de nos jours plus humains qu'il n'y paraît puisque pour certains prenant le temps de faire connaissance du condamné pour "faire au mieux" si cela est possible ?
Néanmoins, le dégoût persiste...


Service rendu, assurément la pilule la plus amère qui soit ? Comme l'excuse réelle ou la plus hypocrite, va savoir... Et j'en arrive là toujours aux deux mêmes pensées, genre :

- Bon, j'en ai marre, en bonne conscience, j'arrête là, assez vu, assez fait ! Et croyez-moi, personnellement et à plus d'un titre, selon ma position sociale sinon responsable de chantier, souvent je me la suis posée cette "petite" question à voir tant de Millions d'Euros jetés par caprices ?
Avec toujours la même réponse Bon, il vont en mettre de suite un autre donc aucun souci ! Mais... Fera t-il aussi bien ce travail, cet "autre" ? Aura t-il la même conscience, la même qualité, le même savoir, le même acquit, et ... les clients la même satisfaction ? En clair, je ne suis, nous ne sommes tous que des numéros dans ce système actuel ! Oui, mais tous les numéros ne sont pas identiques, alors c'est pour cela que tu VAS continuer, car ça, AU MOINS, tu sais BIEN le faire !

- A chaque fois que j'ai pris l'avion en long courrier, 8 à 12 H de vol quoi, la même pensée que Tintin planté en pleine montagne avec son avion écrasé, "Le Yéti Non j'y suis pas" je crois... Cent "survivants", des vrais en bon état en majeure partie, des blessés légers, et quelques graves en résumés ? Inventaire des ressources et états des lieux faits, y compris la réalité des jours à passer à attendre en pleines congères ou risquer de descendre, faire des choix critiques imminents ! Inéluctables...
Et bien j'en arrive toujours au même raisonnement, celui de l'homme qui se fait piquer un doigt par un serpent mortel et qui derechef se tire une balle pour sectionner au plus vite la partie empoisonnée et survivre de façon quasi certaine, alors que conserver cette partie venimeuse même en la pompant ne suffirait pas à stopper le processus engagé, avec l'issue fatale assurée au bout du parcours ?
Dit autrement, il faudrait "découper et cuisiner" le centième qui nous ralentirait dans tout avec la certitude de le voir mourir avant d'être sauvé, autant faire ce "geste" et en sauver très probablement quatre vingt dix neuf ? Dussé-je être ledit centième, sauf que là je ne pourrais m'assaisonner si je puis dire, à eux de se dém...er quand même ?

Et c'est toujours par ces espèces de "calculs automatiques de robot" que, arrivé en premier sur les lieux d'un sinistre, j'ai toujours su faire et/ou faire appliquer en toute froideur et sans aucune hésitation tous les gestes logiques et indispensables qui ont sauvé bien des vies ? Et Dieu sait que j'en ai "ramassé de la viande froide" sur les routes et autres...

Alors, la récompense de "la chose bien faite", des "valeurs de la patrie" etc., j'en connais autant la saveur que l'amertume face au sempiternel regret du "Et si j'avais pu faire mieux" ou "Et si je m'étais trompé dans mes choix", éternelles questions presque toujours sans réponse, hors le réconfort des survivants finaux, des secours, des proches ?


Alors pour tous ceux qui font ce "métier", d'où mon "Titre" choquant, ayez une pensée compatissante, même pour ceux au sein du GIGN actuel en France ou autre ? Car ôter une vie, même celle d'un simple animal, reste toujours et à tout jamais une charge, alors celle d'un Homme ! ! !


Triste Monde, triste Monde, Yvanoph---

Journalisée

La théorie, c'est quand on sait tout mais qu'absolument rien ne fonctionne !

La pratique, c'est quand tout fonctionne "farpaitement" sans vraiment savoir pourquoi, ni d'ailleurs  chercher à comprendre...

Chance inouïe, ici théorie et pratique fonctionnent  !
Tags: Politique 
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines
Soutenir Yvanoph par un Don ?
Boréal - V 1.0 by Yvanoph | Sitemap
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.096 secondes avec 20 requêtes.